Le pèlerinage de la chandeleur

2 Fév, 2022

Le 2 février 2022, date qui célèbre la dua­li­té, la nou­velle lune en ver­seau (en 2022), por­tail éner­gé­tique puis­sant pour un nou­veau départ, mais aus­si un per­son­nage de la série « Friends », la tra­di­tion des crêpes tout, ça tout ça…

Fête païenne et religieuse

Pour la plu­part, c’est sur­tout un moment de par­tage et réga­lade en famille ! Chacun pré­pare des crêpes (ou pas) comme c’est de cou­tume en France en ce début .
Pour la petite – ou la Grande Histoire, c’est une fête païenne de l’an­ti­qui­té, où les gens défi­laient dans les rues avec des chan­delles pour rendre hom­mage au Dieu Pan.
Par la suite c’est deve­nu reli­gieux au moment de l’é­van­gé­li­sa­tion de l’Europe pen­dant l’Empire Romain.C’est le moment où l’on pré­sente le petit Jésus au Temple. La conno­ta­tion de la lumière dans la reli­gion repré­sente la pure­té et a voca­tion à éloi­gner le mal.

Et les crêpes dans tout ça ?

Eh bien d’a­près mes recherches, il est tou­jours ques­tion de cette notion de briller en socié­té! La forme et la cou­leur dorée des crêpes repré­sentent le disque solaire. C’est au mois de février que les jours com­mencent pro­gres­si­ve­ment à ral­lon­ger. En consom­mer serait un hom­mage au cycle de sai­sons et à l’arrivée du Printemps. Au Moyen-Age on était aus­si très super­sti­tieux et on disait que ça por­tait chance. D’où la légende de faire sau­ter sa crêpe un louis d’or dans la main!

A voile et à navette !

A Marseille, la tra­di­tion est toute autre mais pas moins fun­ky : la nuit du 2 février, on suit un cor­tège reli­gieux en pleine nuit et on gri­gnote des bis­cuits bénits.
Il s’a­git de la “navette”, bis­cuit tra­di­tion­nel mar­seillais qui est fabri­qué de manière arti­sa­nale depuis le 1er siècle après J‑C. Quel rap­port avec la chan­de­leur, Friends et tout ça ? J’y viens ! 

Pour se faire, je dois vous conter la légende qui y est liée. A siècles avant l’aube du chris­tia­nisme, “débarque” ce fameux bis­cuit de légende, et c’est le cas de le dire !
Cette petite nave antho­lo­gique, dont la forme et le nom évoque un navire, ren­voie à l’embarquation sans rame ni voile, sur laquelle Marie-Salomé, St Maximin, St Lazare, Ste Marthe, Marie Magdeleine, Jacobé et Salomé, Sarah leur ser­vante, Sidoine, Joseph d’Arimathie auraient navi­gué, ayant été ban­nis de la Terre Sainte pour y avoir prê­ché la nou­velle reli­gion chré­tienne. Après avoir mira­cu­leu­se­ment sur­mon­té tem­pêtes, faim, soif, requins et pirates, ils auraient échoué sur les rives des Saintes-Maries-de-la-mer en Camargue.
Ils trans­por­taient avec eux une sta­tue d’une vierge en noyer qui parait-il à ce jour est res­tée intacte et se trouve dans la crypte de l’abbaye…

La procession de la Vierge noire

Depuis lors, ce bis­cuit célèbre leur “débar­que­ment’. Il est cuit dans la bou­lan­ge­rie “le four des navettes” proche de l’ab­baye Saint-Victor, au 136, rue Sainte (7e), et se conserve toute l’an­née. Inventé par le bou­lan­ger Aveyrous, fon­da­teur de ladite bou­lan­ge­rie en 1781. Aujourd’hui, une autre bou­lan­ge­rie arti­sa­nale, « La navette des Accoules » au Panier, en connait les secrets.

Au Moyen-Age, l’église catho­lique s’empare de la légende pour créer un véri­table évè­ne­ment. A 5h du matin, sur le Vieux Port, une grande pro­ces­sion menée par l’ar­che­vêque en titre, se dirige vers l’ab­baye « Saint-Victor ». Elle a été nom­mée par Jean Cassien, en hom­mage au mar­tyr et ancien offi­cier d’une légion thé­baine chré­tienne, qui fût déca­pi­té par l’empereur Maximien Hercule en l’an 302.
Lors de la pro­ces­sion, les pèle­rins trans­portent la Vierge Noire en noyer, qui sera ensuite bénie, puis ce sera au tour du bis­cuit légen­daire de la cité pho­céenne, au sein du Four des navettes, à quelques mètres de l’abbaye.

Goûtez‑y ! J’avoue que c’est un peu estou­fa­dou mais ses effluves de fleurs d’o­ran­ger me cha­touillent agréa­ble­ment les narines…
Sachez qu’il existe une autre légende bien moins catho­lique liée à ce bis­cuit à la forme évo­ca­trice, mais ça, je vous laisse le décou­vrir lors de nos visites gui­dées… A bon entendeur !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

D’autres actualités…

Epiphania, l’arrivée des mages

Epiphania, l’arrivée des mages

Aujourd’hui, c’est l’é­pi­pha­nie, célé­brée selon la litur­gie catho­lique dans de nom­breux pays d’Europe occi­den­tale tels que l’Espagne ou l’Italie.…

lire plus

Contactez-moi

Demander des renseignements

2 + 7 =

Contacter votre guide

06 49 85 82 74

elodie.reisetrip@gmail.com